samedi 28 juin 2008

Fougasse italienne, idéale pour les pique-nique



Pratique à emporter, la fougasse permet de changer du sempiternel sandwich. Garnie de jambon cru, parmesan, olives, elle respire l'Italie !

Inspiration d'après : Pizzas et fougasses. Marabout. Un beau petit livre bien illustré.
(La recette que je propose s'en est inspirée mais propose quelques aménagements).

Fougasse italienne
(pour 1 fougasse)

Pâte :
  • 200g de farine type 55
  • 75g de farine type 45
  • 12g de levure de boulanger
  • 10cl de lait
  • 50g de beurre mou
  • 1 oeuf
  • ½ cuillère à café de sel
''Farce'' :
  • 2 tranches de jambon cru
  • Une poignée d'olives noires
  • Parmesan, pecorino, emmenthal... (râpés)

- Tamiser la farine dans une grande jatte et y creuser un puits au centre.
- Déposer la levure émiettée au sein de ce puits.
- Faire tiédir le lait et en verser ~3 cuillères à soupe sur la farine.
- Incorporer un peu de farine à la levure (l'équivalent de 3-4 cm autour du puits).
- Recouvrir la jatte d'un linge et laisser lever une quinzaine de minutes (à l'abri des courants d'air !).
- Ajouter le reste de lait, le beurre coupé en petits dés, l'oeuf et le sel.
- Pétrir une bonne dizaine de minute (étape nécessaire pour tout bon levage de pâte), en ajoutant un peu de farine si besoin.
- Façonner une boule et laisser reposer 2h toujours à l'abri des courants d'air, dans une pièce tempérée.
- Préparer les ingrédients de la ''farce'' : couper en petits morceaux le jambon et les olives.
- Pétrir de nouveau la pâte et y incorporer ces ingrédients (en réserver une poignée pour décorer le dessus de la fougasse avant cuisson).
- Former une galette, et la déposer sur une plaque beurrée, et farinée. A l'aide d'un couteau dessiner des losanges sur le dessus. Laisser reposer 30 minutes (dernier temps de levage : la pâte doit encore doubler de volume !).
- Préchauffer le four à 200°
- Verser un peu d'huile d'olive sur le dessus de la fougasse.
- Enfourner 30 minutes. Au bout de 15 minutes de cuisson, ajouter le reste d'olives, de fromage et de jambon.
Se mange aussi bien tiède, que froid. Toujours aussi bonne le lendemain, réchauffée ou non au four ou au grille-pain !




lundi 23 juin 2008

Oyakodon - Poulet à la japonaise



J'ai découvert l'Oyakodon à l'occasion d'une lecture (Monster, de Naoki Urasawa) : le héros réalisait ce plat pour ses amis, et les éditeurs avaient eu la bonne idée d'intégrer la recette à la fin du volume.


Mais qu'est-ce que l'Oyakodon ? Et bien, c'est un plat à base de poulet et d'oeuf (d'où son nom qui signifie : la maman et l'enfant comme l'explique le personnage du manga). Le tout est posé sur un lit de riz et agrémenté de miso, soja japonais et servi avec du poireau. Bref, un mélange de saveurs tout à fait détonnant, qui ravira même les plus sceptiques !




Oyakodon - Poulet à la japonaise-
Pour 2 personnes (donc 2 bols)
  • 100g de poulet
  • 1 oignon
  • 1 poireau
  • 2 oeufs
Pour le riz :
  • 1 +1/2 verre de riz japonais
  • 23cl d'eau
  • 1 cuillère à café de sel
Assaisonnement :
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja japonaise
  • 1 cube de bouillon pour soupe miso (vendu dans les commerces se disant naturels,... genre Vie Claire)

*Préparer le riz à la façon japonaise (pendant la cuisson préparer les ingrédients de l'Oyakodon) :
*Dans un saladier, sous un filet d'eau froide, laver le riz en le mélangeant bien (avec la main) jusqu'à ce que l'eau devienne claire (pour celà recommencer plusieurs fois en enlevant l'eau et en remettant).
*Egoutter-le dans une passoire.
*Dans une casserole, mettre l'eau, le sel et le riz. Porter à ébullition. Mettre un couvercle, ne surtout pas l'enlever pendant 12 minutes, et cuire le riz sur le plus petit numéro du feu.
*Retirer du feu et attendre 15 minutes (en laissant le couvercle).
* Pendant la cuisson du riz, éplucher l'oignon et le couper en petits dés.

* Détailler le poulet en fines lanières.

* Couper le poireau en tronçons obliques.

* Faire chauffer le bouillon cube de soupe miso dans la quantité de liquide indiquée sur le paquet (elle varie en fonction des marques)

* Dans une poêle, ou un wok, mettre 2 cuillères à soupe de miso, et faire chauffer avec les poireaux et les oignons.

* Lorsque ceux-ci ont un peu ramollis (au bout de 5-7 minutes), introduire le poulet.

* Lorsqu'il a pris un peu couleur, ajouter l'assaisonnement : le sucre et la sauce soja.

* Sortir les bols de service et les avoir à portée de main.

* Casser les deux oeufs dans un bol, les battre, et les ajouter dans la poêle. Laisser sur le feu quelques instants jusqu'à ce qu'ils aient atteint la consistance voulue (plus ou moins cuit, donc plus ou moins liquide, selon votre goût !).

* Mettre la moitié du riz dans chaque bol puis recouvrir du mélange précédent( oeuf + poulet + poireau).

vendredi 13 juin 2008

Pavés au citron vert






J'avais au départ suivi la recette de mon livre de cuisine à la lettre, jusqu'à ce que j'obtienne une pâte difficilement utilisable (... hyper compacte, très étrange). Pas de panique, j'ai essayé de garder mon sang-froid, et surtout de récupérer cette pâte informe. Après avoir rééquilibré toutes les proportions, j'ai enfin réussi à rattraper ma pâte à gâteau ! Je n'étais tout de même pas convaincue jusqu'à ce que je le goûte à sa sortie du four : Ouf ! La pâte est tout à fait légère, idéale pour l'été.


Elle s'accommode très bien de toutes sortes de glaçage, celui au citron vert étant vraiment original et frais.


Pavés au citron vert
Pour 16 pavés :
  • 200g de farine
  • 4 cuillères à café de levure chimique
  • 100g de fromage blanc
  • 4 cuillères à soupe d'huile
  • 4 cuillère à soupe de lait
  • 60g de cassonade blonde (ou sucre roux)
Glaçage :
  • 100g de sucre glace
  • Le jus d'1/2 citron vert pressé
  • Zeste d'un citron vert

- Préchauffer le four à 180°C.
- Tamiser la farine et la levure ensemble dans une jatte.
- Dans un grand saladier, battre le fromage blanc avec l'huile et le lait. Ajouter la cassonade tamisée.
- Incorporer la farine en mélangeant vivement à l'aide d'une cuillère en bois. Si la pâte est vraiment trop compacte ajouter quelques cuillères à soupe de lait supplémentaires jusqu'à ce que le mélange devienne humide, et homogène mais pas liquide (la consistance est assez étonnante, et ressemble à celle de certaines recettes de cookies...).
- Beurrer et chemiser un moule rectangulaire de 20x30 cm.
- Répartir la pâte dedans : n'ayez pas peur de bien étaler (la couche de pâte doit être assez fine ~pas plus d'un 1,5 cm), même si pour cela vous êtes contraint à laisser quelques trous et à ne pas aller jusqu'aux bords du moule. Ce gâteau gonfle extraordinairement à la cuisson, les quelques trous ne se verront donc pas !
- Cuire 15 minutes.
- Sortir du four, laisser tiédir quelques minutes puis découper en 16 pavés.
Préparation du glaçage :
- Mettre le sucre glace dans un bol. Y ajouter progressivement le jus de citron vert cuillères (à café) par cuillères. Il faut obtenir un mélange blanc suffisamment liquide pour napper les pavés, mais trop (il ne doit pas être translucide).
- Répartir sur les pavés, puis décorer avec les zestes de citron.


Idées Variantes : Le gâteau se prête à toutes sortes de glaçages, laissez libre court à votre imagination ! J'en ai par exemple réaliser à la fraise, et compte en refaire prochainement au café, à la violette et même au cacao (avec un peu de noix de coco râpée pour décorer) !

mardi 10 juin 2008

Cookies au citron




J'ai employé une de mes recettes de cookies que j'ai modifiée, en remplaçant les pépites de chocolat par du zeste de citron. J'avais remarqué depuis quelques temps, que la mode était d'incorporer des flocons d'avoine dans à peu près tous les desserts (et notamment dans ces cookies au citron, je vous invite à visiter ce blog très bien réalisé). M'appuyant sur une recette traditionnelle de pâte à tarte finlandaise en comportant, je me suis lancée et en ai ajouté une bonne poignée dans mes cookies. Résultat : Un croquant~fondant incomparable !
Enfin un dessert où l'on sent le goût du citron sans que cela soit trop acide ni trop sucré.


Recette similaire : http://cakesinthecity.blogspot.com/2008/03/cookies-au-citron.html


Cookies au Citron
Pour une dizaine de cookies (entre 10 et 15 selon la taille)
  • 50g de beurre mou
  • 90g de sucre
  • Le zeste d'1 citron (non-traité)
  • 60g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 40g de flocons d'avoine
  • 1 pincée de sel
  • Le jus de la moitié du citron auquel on a pris le zeste

- Préchauffer le four à 180° (th. 5~6).

- Couper le beurre en petits dès et le mettre dans une jatte.

- Ajouter petit à petit le sucre semoule tout en battant avec un batteur électrique. On doit obtenir une crème bien lisse et assez pâle.

- Ajouter le zeste du citron. Battre quelques secondes de plus.

- Dans une autre jatte, tamiser la farine avec la levure et la pincée de sel.

- Y incorporer délicatement le mélange de beurre précédent à l'aide d'une cuillère en bois, puis ajouter les flocons d'avoine et le jus de citron cuillère par cuillère (tout dépend de la texture de la pâte, arrêtez d'en ajouter dès que l'ensemble est assez humide).

- Beurrer et chemiser de papier sulfurisé une plaque beurrée.

- Former autant de petites billes (2 cm de diamètre) que la pâte le permet et les disposer sur la plaque.

- Enfourner 6~7minutes, ils doivent juste avoir pris un peu couleur. Ils seront encore mous, mais cela est normal, ils durciront en refroidissant (évitez donc de les laisser cuire trop longtemps, ils sécheraient !).

~ Les laisser refroidir puis les déposer sur une grille. Se conservent aisément plusieurs jours une fois enfermés dans une petite boîte (toutefois, il est bien rare qu'il en reste !).

mercredi 4 juin 2008

Mini Sablés pralin-pralinoise



Voici une nouvelle recette sucrée, réalisée il y a quelques semaines, toujours dans la série : Que faire avec de la pralinoise et du pralin ? (cf. Petites bouchées au coeur de Pralin) voici les : "Minis Sablés Pralin(~oise)".
Je suis partie de l'idée de fourrer une pâte sablée... en fait, j'avais une envie irrémédiable d'un petit gâteau pour finir le repas, bien moelleux, presque comme une tartelette. J'avais vu l'association pâte sablée, pralin et pralinoise sur plusieurs blogs dont celui d'Eryn. J'ai alors eu envie d'essayer. Je crois même que je réitérrais l'expérience avec une autre garniture : j'avais déjà essayé confiture, pâte de coing et autres gelées, mais le chocolat noir devrait également bien s'y prête.
En tout cas, ces petits sablés sont parfaits pour clôturer un repas : craquant à l'extérieur, et tellement moelleux à l'intérieur, avec cette fine zébrure de pralin et pralinoise ...

Source : http://erynfollecuisine.canalblog.com/archives/2007/11/29/7058918.html