jeudi 20 août 2009

Makrouts



Le Ramadan commençant dans deux jours, c'est le moment ou jamais pour se lancer dans la cuisine du Maghreb puisque les ingrédients nécessaires se trouvent facilement. J'avais toujours été plutôt réticente à me lancer dans la confection de desserts d'Afrique du Nord car je n'apprécie pas tellement l'eau de rose, la fleur d'oranger, le miel... Mais, après avoir goûté quelques unes des douceurs de cette région dans un petit salon de thé, j'ai changé d'avis ! Cornes de gazelle et autres patisseries orientales sont vite devenues l'objet de mes recherches culinaires.
C'est en voyant de la pâte de datte dans un magasin, que je me suis lancée. Et quelle chance j'ai eu de rencontrer une femme qui m'a gentiment donné sa recette de makrout lors du passage en caisse ! J'ai donc suivi les conseils de cette dame (en arrangeant un peu avec ce que j'avais à la maison... et en fonction de la façon dont réagissait ma pâte qui a failli me prendre au dépourvu !).
Si j'ai eu quelques soucis avec ma pâte après l'avoir laissée reposer (elle était devenu très sèche), j'ai réussi à la rattraper en ajoutant de la fleur d'oranger... Ouf ! Et au moment de la cuisson, j'ai trouvé une astuce pour qu'ils restent bien en forme sans changer de texture : je les ai légèrement farinés avant de les frire.


(Toutes les recettes sont données avec pour unité de mesure le bol, comme je ne savais pas combien de grammes de beurre équivalait à un bol, j'ai fait fondre 100g de beurre et l'ai mesuré dans un verre doseur. Ce poids de beurre correspond en fait à 10cl, ce qui a été bien pratique pour peser les autres ingrédients).

Makrouts frits
Pour une bonne quinzaine de makrouts
  • 100g de beurre
  • Semoule de blé dur moyenne (j'explique comment trouver la proportion dans la suite de la recette, c'est en fait l'équivalent de 2 fois le volume du beurre )
  • Semoule de blé dur fine (l'équivalent d'un volume de beurre)
  • Farine (un volume de beurre)
  • Eau et fleur d'oranger
  • Pâte de date / Pâte d'amande (une belle tranche dans un paquet de 1kg, la quantité doit être suffisante pour que une fois étalée, elle se superpose sur la pâte à makrout)
  • Canelle
  • Miel


Peser le beurre et le faire fondre à feu doux. Le verser dans un verre doseur qui indique les mL ou dans un verre qui servira ensuite à faire les autres pesées.

Mesurer la semoule moyenne (2 fois le volume du beurre), la semoule fine et la farine. Ajouter le beurre fondu et bien mélanger à la main, frotter afin que la graisse enrobe bien les grains de semoule.
Verser un peu de fleur d'oranger dans un bol et diluer avec de l'eau (environ l'équivalent d'un volume de beurre). Ajouter petit à petit à la semoule en travaillant rapidement la pâte. Ne pas tout mettre si la pâte se forme bien en boule et n'est plus sèche. Le mélange doit être homogène, ni trop sec ni trop humide, le secret de la réussite tient dans cet équilibre.

Laisser reposer quelques heures, à couvert.

Malaxer la pâte de datte (et la pâte d'amande si vous voulez en faire avec cet ingrédient) avec une pincée de canelle, et un peu du mélange de fleur d'oranger restant.

Etaler la pâte à makrout( entre deux papiers sulfurisés c'est plus facile, cela ne colle pas sans rajouter de farine) en rectangle. Procéder de même avec la pâte de datte afin d'obtenir un rectangle de dimension légèrement inférieure à celle de la pâte à makrout. La poser sur cette dernière et rouler délicatement (un peu comme lors d'un gâteau roulé).

Découper en losanges. Fariner légèrement avant de faire cuire.

Faire frire dans un bain d'huile chaud. Egoutter sur du papier absorbant puis plonger du un peu de miel tiède dilué avec de la fleur d'oranger.

Les makrouts sont meilleurs en vieillissant, alors n'hésitez pas à la déguster seulement le lendemain!

lundi 3 août 2009

Tarte à la rhubarbe et à la confiture de fraise


C'est une délicieuse tarte sucrée que je vous propose aujourd'hui : une tarte à la rhubarbe et à la confiture de fraise. Il me restait un peu de rhubarbe cuite en compote et je venais d'ouvrir un pot de succulente confiture de fraise. L'idée était née !
Quant à la pâte, elle est originale. J'ai eu envie de mettre un blanc d'oeuf dedans plutôt que du liquide (eau, lait etc.). Le résultat est excellent, et la recette peut-être même encore plus facile à réaliser (on met vite trop d'eau sinon).

Tarte à la rhubarbe et à la confiture de fraise
Pour une tarte de 22cm
  • 250g de rhubarbe
  • 25g de sucre
  • 2 grosses cuillères à soupe de crème fraîche
  • 3 cuillères à soupe de confiture de fraise
  • Une poignée d'amandes effilées
Pâte :
  • 125g de farine
  • 50g de beurre coupé en dès
  • 1 blanc d'oeuf
  • 1 pincée de sel

Eplucher la rhubarbe et la couper en petits cubes.
Pour conserver la rhubarbe, j'ai l'habitude de réaliser une compote, elle conserve très longtemps et s'utilise dans toutes sortes de recettes (verrine, tarte, etc.) et permet de réduire le temps de cuisson (ou d'éviter plus tard cette étape comme pour des charlottes et autres verrines) puisqu'elle est déjà cuite.
Pour la compote :
Mettre la rhubarbe dans une casserole avec un tout petit fond d'eau. Ajouter le sucre et faire cuire une dizaine de minutes sur feu doux jusqu'à l'obtention d'une belle texture (un peu épais, la rhubarbe molle...).
Réserver (elle conserve aisément plusieurs jours au réfrigérateur).
Réaliser la pâte :
Tamiser la farine avec le sel. Ajouter le beurre et mélanger du bout des doigts. Le mélange doit rester friable. Mettre le tout dans du film alimentaire, former en boule et placer au réfrigérateur 15 minutes.
Etaler la pâte directement dans le moule ou l'étaler entre deux couches de papier sulfurisé (c'est beaucoup plus facile ainsi : la pâte ne colle plus à la table et cela sans rajouter de farine !).
Piquer le fond de tarte à l'aide d'une fourchette et faire cuire à blanc 15 minutes à 180° (les bords doivent être légèrement dorés, surveiller).
Pendant ce temps préparer la garniture : mélanger la crème fraîche à la rhubarbe. Ajouter la confiture puis répartir sur le fond de tarte précuit. Saupoudrer d'amandes effilées.
Enfourner une dizaine de minutes.