dimanche 25 juillet 2010

Gâteau du professeur Zembrouille - version chocolat -





Vous souvenez-vous du cher Professeur Zembrouille, scientifique (du moins, c'est ainsi qu'il se présente) intriguant aux réflexions délicieusement étriquées, et inventeur au talent heureusement méconnu, mais aussi bellâtre doué d'un charme exquis ?
J'espère bien que oui ! Comment l'oublier ?



Si la question du charme reste à vérifier (qu'en pensez-vous mesdames ?), exquis, il l'est tout de même très certainement... à partir du moment où le personnage du graphiste Prs of GGI passe à la casserole. La première fournée semblait lui avoir parfaitement convenu ( click !), il n'a donc pas refusé une deuxième séance. Cette fois-ci, le voilà un peu transformé, il en est ressorti tout chocolat. Il ne lui reste plus qu'à trouver une de ses inventions dont il a le génie pour retrouver sa couleur de peau originale !

Gâteau du professeur Zembrouille - version chocolat -
  • 130g de chocolat noir
  • 2~3 cuillères à soupe de lait
  • 100g de beurre
  • 175g de sucre
  • 100g de farine
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 oeufs


Le gâteau :

Faire fondre le chocolat dans le lait pour le ramollir sans le cuire. Réserver.

Faire fondre le beurre. Réserver.

Dans une jatte, casser les oeufs, séparer les blancs de jaunes.

Ajouter le sucre aux jaunes et bien mélanger à l'aide d'une cuillère en bois. Ajouter le chocolat, le beurre, la farine (tamisée), le sucre vanillé. Une fois le tout bien amalgamé, incorporer les blancs battus en neige. Verser dans un moule beurré généreusement.

Placer dans un four préchauffé à 180°C pour 45 minutes.

Laisser refroidir et démouler.


Commence l'opération décoration :
- Imprimer un pochoir professeur Zembrouille. Découper les surfaces qui recevront le sucre glace.
- Placer sur le gâteau, saupoudrer de sucre glace, et ôter le pochoir (attention opération délicate : on risque de défigurer le professeur en manquant de rapidité et de dextérité...).

Et voilà, le professeur est fini ! Bon Appétit !

jeudi 15 juillet 2010

Quelques photos en attendant...

Pourquoi cuisiner ?
- Avant tout, pour faire plaisir à ma famille en délestant d'une activité qui peut devenir une charge quand la fatigue se fait sentir, mais aussi en proposant des mets susceptibles d'égayer leurs papilles.

- Puis, bien sûr pour le plaisir personnel que cela procure. Rien ne me paraît plus reposant, notamment après un travail intellectuel de longue durée !

Ainsi, quand le temps me manque mais que le désir d'enfiler le tablier prime, je me lance parfois dans des recettes familiales maintes fois essayées, éprouvées ou me contente de suivre - plus ou moins librement- quelque livre aux photographies appétissantes. Bref, vous l'aurez compris, une cuisine relativement plus passive. C'est pourquoi je ne vous propose ici que mes coups de coeur à travers une sélection d'aperçus.

Si une recette vous tape dans l'oeil, n'hésitez-pas à me la demander, je vous la communiquerai ou vous donnerai les sources.

Meringue farcie à la chantilly au pralin



Fondant au caramel beurre salé

Flan (exceptionnel...vraiment, c'est le résultat d'un tâtonnement de longue haleine pour trouver les proportions que demande l'obtention d'un flan très haut, mousseux et tremblotant à souhait)

Briochette au chocolat


Verrine fraise/rhubarbe

Nouilles japonaises aux asperges