samedi 28 décembre 2013

Double bûche de Noël citron et chocolat




Je l'avais annoncé en 2011, ma prochaine bûche serait au limoncello. C'est chose faite avec, néanmoins, quelques aménagements. Pour satisfaire tous les goûts, la bûche s'est retrouvée partagée entre le jaune et le marron, le citron et le chocolat. Deux fois plus de plaisir !

Double bûche de Noël citron et chocolat

Crème pâtissière au citron :
  • 1 œuf
  • 25g de farine
  • 25g de sucre en poudre
  • 25cl de lait
  • 2 bouchons de Limoncelle ou de crema di limone (facultatif)
  • 1 citron
Ganache au chocolat
  • 100g de chocolat noir
  • 15cl de crème fraîche liquide

Génoise :
  • 4 œufs
  • 75g de sucre en poudre
  • 100g de farine
Glaçage au citron :
  • 6 cuillères à soupe de sucre glace
  • Le jus d'un demi citron
  • 1 cuillère à café d'eau chaude


Préparer la crème pâtissière :
Travailler l’œuf avec le sucre et la farine. Lorsque ce mélange est bien homogène,
verser le lait bouillant progressivement. Mettre dans une casserole et faire chauffer à feu doux jusqu'aux premiers signes d'ébullition. Ajouter le zeste du citron, son jus et le limoncello. Réserver.


Préparer la ganache au chocolat :
Faire chauffer la crème dans une casserole ou au micro-onde. Verser sur le chocolat concassé. Bien mélanger et réserver.

Préparer la génoise :
Travailler les jaunes avec le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange blanc et mousseux. Ajouter la farine tamisée. Battre les blancs en neige. Les incorporer délicatement. Verser dans une plaque à pâtisserie beurrée et chemisée. Cuire 10 à 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Le montage :
Saupoudrer un linge humide de sucre en poudre. Démouler la pâte dessus et la partager en deux parties égales. Etaler la crème pâtissière au citron sur l'une, et la ganache au chocolat sur l'autre. Rouler la pâte en longueur de façon à former deux bûches. Couper les bords en biseau et réaliser deux petites cheminées avec les chutes.

Le glaçage :
Tamiser le sucre glace dans un bol. Ajouter le jus du demi citron, et la cuillère d'eau chaude en mélangeant à l'aide d'une petite cuillère ou, mieux, de la lame d'un couteau. Ajouter de l'eau ou du sucre glace si besoin. Le glaçage doit être suffisamment épais. Répartir sur la bûche.
Pou la bûche au chocolat, saupoudrer de cacao, et décorer à son bon plaisir.

jeudi 26 décembre 2013

Scones ultra rapides


Dans la famille "dix minutes à peine pour cuisiner, cuisson comprise", je demande... le scone ! Tous les ingrédients sont, généralement, à portée de main pour une recette réconfortante et déclinable à l'infini selon qu'on le savoure nature ou tartiné de beurre, confiture, voire fromage pour une version salée ou autres tartinades pour explorer le continent sucré (pâte de chocolat, purée de noisette, crème de café...). Les proportions se multiplient très facilement, et la préparation, avant cuisson, se conserve quelques jours au réfrigérateur.

Recette adaptée de l'excellent livre La cuisine autour du monde d' Angela Wilkes et Fiona Watt.

Autres recettes similaires : 
Scones aux cerises confites
Scones à la mélasse et à la pomme

Scones ultra rapides
(pour quatre petits scones)
  • 100 g de farine
  • 20 g de beurre
  • 10 g de sucre (ou 20 g selon les goûts)
  • 7 cl de lait
  • 1 pincée de levure chimique
  • 1 pincée de sel

* Tamiser la farine avec la levure chimique dans une jatte.
* Ajouter le beurre coupé en petits dès, et travailler à la main.
* Ajouter le sucre et le sel, puis le lait. Pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte souple et homogène. Rajouter du lait si nécessaire.
* Façonner des petites boules assez épaisses (~1,5 cm d'épaisseur).
* Faire cuire une dizaine de minutes dans un four préchauffé à 210°C.

Variantes : ajouter des fruits secs à la préparation, ou pour une version salée, du poivre et du fromage râpé (et diminuer la quantité de sucre).

dimanche 22 décembre 2013

Galettes de semoule de blé dur

Jour de pluie et jour de froid. Un seul coup d'oeil par la fenêtre ôte toute envie de traverser les rues grisâtres pour acheter du pain frais. Qu'à cela ne tienne, restons chez nous et remplaçons notre pain quotidien par quelques galettes bien dorées, bien dodues. Inspirée des notes marocaines de la harcha, cette recette de galette, très rapide à réaliser, accompagnera à merveille soupes et plats en sauce ou constituera la base d'un bon petit-déjeuner. Servir chaud pour encore plus de plaisir !

Galettes de semoule de blé dur
(pour quatre petites galettes)
  • 125 g de semoule fine
  • 40 g de semoule moyenne
  • 1 cl d'huile d'olive
  • 7 cl de lait
  • Eau, sel

* Dans un saladier, mélanger les deux types de semoule. Ajouter l'huile d'olive et le lait. Mélanger à l'aide d'une spatule souple ou à la main.
* Verser un peu d'eau froide et une bonne pincée de sel. La pâte doit être légèrement sablée, et ne pas trop coller.
* Laisser reposer quelques minutes, et façonner des galettes d'1,5 cm d'épaisseur, du diamètre souhaité.
* Faire cuire à la poêle, d'abord à feu vif, puis à feu moyen, 4 minutes de chaque côté.

Variantes: vous pouvez aromatiser la préparation, en ajoutant un peu de sucre, de cannelle ou de fleur d'oranger, au même moment que le sel, dont vous aurez légèrement baissé la quantité.


lundi 26 août 2013

Alfajores - biscuits fourrés à la confiture de lait

Une recette me trottait dans la tête depuis plusieurs années. Mon professeur de saxophone, de retour de Buenos Aires, m'avait parlé, entre deux airs de tango, de biscuits régulièrement servis avec le café en Argentine: les alfajores. Fourrés à la confiture de lait (dulce de leche) ou de fruits, glacés au chocolat, roulés dans la noix de coco, ils sont à la fois denses et mousseux. Sucre glace et fécule de maïs leur donnent une légèreté en bouche très appréciable pendant que le zeste de citron relève ce que la confiture de lait pourrait avoir de douceâtre. Celle-ci peut s'obtenir à partir de lait concentré sucré (recouvert d'eau et cuit une heure dans une cocotte) ou de lait entier (dans une casserole, faire chauffer 1l de lait, ajouter 1kg de sucre, une c.c d'extrait de vanille, et laisser cuire à feu doux 50 minutes, en surveillant et mélangeant très régulièrement). On peut également l'acheter toute faite, au supermarché. Pour varier les goûts, soyez irrévérencieux et n'hésitez pas à essayer différents fourrages: chocolat, pâte de pistache, voire crème au beurre aromatisée (café!).




Source: http://voyageforum.com/discussion/patisserie-argentine-alfajores-d183503 (légèrement modifiée)

Alfajores
(pour une quarantaine de biscuits)

  • 125g de beurre
  • 125g de sucre glace
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • Zeste d'un citron
  • 100g de farine
  • 200g de maïzena
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • Confiture de lait, chocolat noir, noix de coco râpée...

Battre le beurre en pommade avec le sucre. Ajouter le sucre vanillée et le zeste de citron, bien mélanger, puis ajouter la farine, la maïzena et le bicarbonate de soude. Faire une boule, 'emballer de film alimentaire et placer au réfrigérateur pour une vingtaine de minutes.

Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé (une en dessous pour qu'elle n'attache pas au plan de travail, une autre au dessus pour qu'elle n'attache pas au rouleau). La pâte ne doit pas être trop fine (environ 5 mm de hauteur). Découper des cercles de petite dimension (environ 3 cm de diamètre) à l'aide d'un emporte-pièce.

Faire cuire 7 minutes dans un four préchauffé à 150° C. Ils seront encore d'un blond très clair et légèrement mous.

Laisser tiédir quelques instants et assembler les biscuits par paire en les fourrant de confiture de lait ou autre. Glacer avec du chocolat noir fondu et/ou rouler les bords dans de la noix de coco râpée.

lundi 19 août 2013

Filet de poisson au vinaigre balsamique, compotée de tomates et fèves citronnées

Protestations et remontrances amicales auront eu raison du silence dans lequel était plongé ce blog. Je tairai les bonnes (et les mauvaises) raisons de cette longue pause pour me concentrer sur la recette qui tirera, enfin, La Cuisine de Bélinda de sa torpeur. Quand la chaleur consume l'appétit, il faut l'exciter par des plats au nom charmant et aux couleurs éclatantes. Equilibré, léger, et savoureux, le filet de poisson au vinaigre balsamique, accompagné de sa compotée de tomates et de son bol de fèves délicatement citronnées s'invitera justement dans les assiettes estivales. Les quantités indiquées peuvent être multipliées à l'infini, selon le nombre de convives.


Filet de poisson au vinaigre balsamique, compotée de tomates et fèves citronnées
 (pour 1 personne)

  • 1 filet de poisson blanc (cabillaud, colin etc.)
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • 2 tomates
  • 100g de fèves (pelées de préférence)
  • Quelques tranches de nectarine ou de pêche jaunes
  • Sucre, miel, sel, poivre, huile d'olive, beurre, origan 


Faire mariner le filet de poisson dans le vinaigre balsamique et une cuillère à soupe de jus de citron. Saler très légèrement, poivrer et ajouter une pincée de sucre. Réserver (et retourner le filet de poisson de temps en temps pour qu'il s'imprègne bien de la marinade). Préchauffer le four à 210°.

Couper les tomates en dès. Faire chauffer à feu moyen un filet d'huile d'olive et ajouter les tomates. Mélanger et écraser avec une cuillère en bois. Sucrer légèrement, couvrir, et laisser cuire à feu doux une vingtaine de minutes, en vérifiant régulièrement que les tomates n'attachent pas.

Faire cuire les fèves dans une casserole d'eau bouillante salée (temps de cuisson à contrôler selon la qualité de fèves choisie).

Placer le poisson (sans la marinade) dans un plat résistant à la chaleur, et enfourner quinze minutes. Utiliser la fonction "grill" pour les dernières minutes de cuisson, ou laisser cuire quelques minutes supplémentaires.

Egoutter les fèves, servir dans un petit bol, ajouter une noisette de beurre et une cuillère à soupe de jus citron. Saler, poivrer, assaisonner avec une fine pincée d'origan, et verser un très léger filet de miel d'acacia (facultatif). Dresser l'assiette : déposer deux ou trois tranches de nectarine sur le poisson, et servir, en accompagnement, la compotée de tomates.