lundi 26 août 2013

Alfajores - biscuits fourrés à la confiture de lait

Une recette me trottait dans la tête depuis plusieurs années. Mon professeur de saxophone, de retour de Buenos Aires, m'avait parlé, entre deux airs de tango, de biscuits régulièrement servis avec le café en Argentine: les alfajores. Fourrés à la confiture de lait (dulce de leche) ou de fruits, glacés au chocolat, roulés dans la noix de coco, ils sont à la fois denses et mousseux. Sucre glace et fécule de maïs leur donnent une légèreté en bouche très appréciable pendant que le zeste de citron relève ce que la confiture de lait pourrait avoir de douceâtre. Celle-ci peut s'obtenir à partir de lait concentré sucré (recouvert d'eau et cuit une heure dans une cocotte) ou de lait entier (dans une casserole, faire chauffer 1l de lait, ajouter 1kg de sucre, une c.c d'extrait de vanille, et laisser cuire à feu doux 50 minutes, en surveillant et mélangeant très régulièrement). On peut également l'acheter toute faite, au supermarché. Pour varier les goûts, soyez irrévérencieux et n'hésitez pas à essayer différents fourrages: chocolat, pâte de pistache, voire crème au beurre aromatisée (café!).




Source: http://voyageforum.com/discussion/patisserie-argentine-alfajores-d183503 (légèrement modifiée)

Alfajores
(pour une quarantaine de biscuits)

  • 125g de beurre
  • 125g de sucre glace
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • Zeste d'un citron
  • 100g de farine
  • 200g de maïzena
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • Confiture de lait, chocolat noir, noix de coco râpée...

Battre le beurre en pommade avec le sucre. Ajouter le sucre vanillée et le zeste de citron, bien mélanger, puis ajouter la farine, la maïzena et le bicarbonate de soude. Faire une boule, 'emballer de film alimentaire et placer au réfrigérateur pour une vingtaine de minutes.

Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé (une en dessous pour qu'elle n'attache pas au plan de travail, une autre au dessus pour qu'elle n'attache pas au rouleau). La pâte ne doit pas être trop fine (environ 5 mm de hauteur). Découper des cercles de petite dimension (environ 3 cm de diamètre) à l'aide d'un emporte-pièce.

Faire cuire 7 minutes dans un four préchauffé à 150° C. Ils seront encore d'un blond très clair et légèrement mous.

Laisser tiédir quelques instants et assembler les biscuits par paire en les fourrant de confiture de lait ou autre. Glacer avec du chocolat noir fondu et/ou rouler les bords dans de la noix de coco râpée.

lundi 19 août 2013

Filet de poisson au vinaigre balsamique, compotée de tomates et fèves citronnées

Protestations et remontrances amicales auront eu raison du silence dans lequel était plongé ce blog. Je tairai les bonnes (et les mauvaises) raisons de cette longue pause pour me concentrer sur la recette qui tirera, enfin, La Cuisine de Bélinda de sa torpeur. Quand la chaleur consume l'appétit, il faut l'exciter par des plats au nom charmant et aux couleurs éclatantes. Equilibré, léger, et savoureux, le filet de poisson au vinaigre balsamique, accompagné de sa compotée de tomates et de son bol de fèves délicatement citronnées s'invitera justement dans les assiettes estivales. Les quantités indiquées peuvent être multipliées à l'infini, selon le nombre de convives.


Filet de poisson au vinaigre balsamique, compotée de tomates et fèves citronnées
 (pour 1 personne)

  • 1 filet de poisson blanc (cabillaud, colin etc.)
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • 2 tomates
  • 100g de fèves (pelées de préférence)
  • Quelques tranches de nectarine ou de pêche jaunes
  • Sucre, miel, sel, poivre, huile d'olive, beurre, origan 


Faire mariner le filet de poisson dans le vinaigre balsamique et une cuillère à soupe de jus de citron. Saler très légèrement, poivrer et ajouter une pincée de sucre. Réserver (et retourner le filet de poisson de temps en temps pour qu'il s'imprègne bien de la marinade). Préchauffer le four à 210°.

Couper les tomates en dès. Faire chauffer à feu moyen un filet d'huile d'olive et ajouter les tomates. Mélanger et écraser avec une cuillère en bois. Sucrer légèrement, couvrir, et laisser cuire à feu doux une vingtaine de minutes, en vérifiant régulièrement que les tomates n'attachent pas.

Faire cuire les fèves dans une casserole d'eau bouillante salée (temps de cuisson à contrôler selon la qualité de fèves choisie).

Placer le poisson (sans la marinade) dans un plat résistant à la chaleur, et enfourner quinze minutes. Utiliser la fonction "grill" pour les dernières minutes de cuisson, ou laisser cuire quelques minutes supplémentaires.

Egoutter les fèves, servir dans un petit bol, ajouter une noisette de beurre et une cuillère à soupe de jus citron. Saler, poivrer, assaisonner avec une fine pincée d'origan, et verser un très léger filet de miel d'acacia (facultatif). Dresser l'assiette : déposer deux ou trois tranches de nectarine sur le poisson, et servir, en accompagnement, la compotée de tomates.