samedi 26 novembre 2016

Tarte aux pommes à la compote


Patience et application sont primordiales en cuisine... mais au quotidien, il faut aussi savoir parer au plus pressé. Des recettes simples, qui demandent peu d'ingrédients et peu de matériel, sont alors d'une grande utilité. Avec quelques astuces mais aussi et surtout des ingrédients de qualité, un dessert aussi ordinaire qu'une tarte aux pommes à la compote peut, par exemple, se révéler succulent et supplanter des recettes plus compliquées. Autant en profiter !




Tarte aux pommes à la compote
Ingrédients
(pour une petite tarte de 14cm de diamètre)
  • 125g de pâte brisée
  • 2/3 cuillères à soupe de compote de pomme
  • 1 grosse pomme (Canada)
  • 1 grosse cuillère à soupe de sucre
  • 30g de beurre

Préchauffer le four à 210°C.
Chemiser le moule à tarte. Etaler la pâte sur plus d'un demi-centimètre d'épaisseur et mettre dans le moule. Faire des bords bien hauts et bien épais. Piquer à l'aide d'une fourchette et faire cuire 5 - 7 minutes.
Pendant ce temps, éplucher la pomme et la couper en lamelles.
Sortir le fond de tarte. Répartir la compote puis les lamelles de pomme en les serrant bien. Saupoudrer de sucre et répartir le beurre en morceaux.
Faire cuire une vingtaine de minutes. Se déguste chaud ou froid.


mercredi 10 août 2016

Financiers au thé Matcha


Des blancs d'oeufs en attente dans le réfrigérateur et une vingtaine de minutes devant soi, cela convient pour réaliser de délicieux financiers qu'on aromatisera selon ses envies. Pour un jour d'été plus frais, l'association thé vert et noisettes est parfaite.

Financiers au thé matcha
(pour 16 mini financiers)


  • 60g de blancs d'oeufs (soit deux petits blancs d'oeufs)
  • 50g de beurre
  • 50g de sucre glace
  • 25g de farine
  • 10g de poudre d'amande
  • 1 cuillère à café bombée de thé matcha
  • Quelques noisettes torréfiées

Préchauffer le four à 210°C.
Faire fondre le beurre et le laisser colorer légèrement.
Dans une jatte, mettre ensemble le sucre glace, la farine, la poudre d'amande et le thé, bien mélanger. Ajouter délicatement le beurre fondu et les blancs d'oeufs. La pâte doit être homogène.
Verser la pâte dans des moules beurrés, placer une noisette au centre, et faire cuire 10 à 12 minutes. Les financiers doivent gonfler et prendre une belle teinte dorée. Laisser tiédir, démouler. Conserver dans une boîte métallique si besoin.





mardi 19 juillet 2016

Shortbread au sarrasin

Une pâte toute simple sans liste d'ingrédients à rallonge ni techniques extravagantes mais qui permet d'obtenir une douceur d'une grande finesse. Le biscuit croque sous la dent avant de fondre délicatement en bouche. La recette est classique : un poids de farine, les deux - tiers de beurre, et le tiers de sucre (quantité que j'abaisse pour atténuer encore le goût sucré). Si la farine T65 préconisée dans un magazine de L'eau vive (hiver 2015) donne un excellent résultat, un séjour en Bretagne m'a donné l'idée et l'envie d'essayer avec de la farine de sarrasin. Le biscuit est alors d'autant plus fondant, un délice.


Shortbread au sarrasin
(pour une dizaine de biscuits)
  • 150g de farine de sarrasin
  • 100g de beurre coupé en cubes
  • 25g de sucre en poudre

Préparer tous les ingrédients et chemiser une grande plaque de cuisson. Préchauffer le four à 150°C.
Tamiser la farine dans une jatte, ajouter le beurre et travailler du bout des doigts. Le mélange va devenir sableux et commencer à s'agglomérer. Ajouter le sucre, continuer à travailler rapidement et façonner une boule.
Mettre du papier sulfurisé sur son plan de travail, y étaler la pâte sur une épaisseur d'environ 1 cm. Découper les biscuits à l'aide d'un emporte-pièce, les déposer sur la plaque et les piquer à l'aide d'un cure-dent.
Faire cuire quinze à vingt minutes et laisser refroidir avant de les déposer sur une grille.
Ces biscuits se conservent des semaines entières dans une boîte métallique.


Variantes : varier les farines, ex. 100g de farine de blé T65 + 50g de farine de sarrasin, ou 150g de farine T65.


jeudi 5 mai 2016

Soupe d'inspiration vietnamienne


Un ami m'a initiée à l'art des soupes vietnamiennes. Sans prétendre atteindre à la qualité de ce qu'il a pu me faire goûter ni estampiller cette recette au sceau de l'authenticité, j'ai essayé de réemployer les techniques et les associations de saveurs qu'il m'a inculquées. Cette soupe, pleine de légumes, est légère et réconfortante, parfaite pour un dîner.


Un grand merci à Minh et Camille !

Soupe d'inspiration vietnamienne
(pour deux personnes, quantités à ajuster selon les envies et les appétits)
  • 3 gousses d'ail
  • 1 étoile de badiane et quelques brisures
  • 1 pincée de piment en poudre
  • Nuoc nam
  • Bok-choy ou bettes
  • Carottes
  • Vermicelles de riz (ou de haricots Mungo)
  • Filet de poulet
  • Coriandre, menthe fraîche


Préparer le bouillon : mettre de l'eau dans une casserole, ajouter deux gousses d'ail écrasées et une laissée entière, la badiane, le piment, un bon trait de nuoc nam, saler avec parcimonie et poivrer. Faire chauffer.
Faire cuire les vermicelles de riz dans l'eau bouillante, les rincer à l'eau froide, bien égoutter, réserver.
Laver et préparer les légumes : couper les carottes en fines lanières à l'aide d'un économe, enlever les fils des côtes de bettes, les couper en morceaux et émincer les feuilles. Ajouter au bouillon d'abord les côtes, puis après quelques minutes de cuisson les carottes, et en dernier seulement les feuilles de bettes.
Préparer la viande : la couper en petits morceaux et faire revenir à feu vif dans un filet d'huile bien chaude. Ajouter un trait de sauce soja. Laisser caraméliser puis réserver au chaud.
Goûter le bouillon et rectifier l'assaisonnement en rajoutant du nuoc nam si besoin. Ajouter les vermicelles, faire cuire quelques minutes supplémentaires. Servir dans de grands bols, ajouter le poulet et quelques feuilles de coriandre et de menthe fraîches.


samedi 2 avril 2016

Panna cotta au lait de coco


Des produits locaux autant que possible, pour limiter mais aussi mieux choisir et mieux apprécier les ingrédients qui viennent de loin. Voici une recette très simple qui met délicatement en valeur le lait de coco. Douceur, blancheur et onctuosité trouvent un contre-point acidulé et coloré avec le rouge intense du coulis de framboise. Une feuille de menthe pour la fraîcheur et une noix de cajou pour le croquant parachèvent l'équilibre de cet entremet.

D'autres belles recettes de panna cotta à découvrir sur internet :





Panna cotta au lait de coco
Pour 3 verrines
  • 25cl de lait de coco
  • 5 cl de lait (demi-écrémé ou entier)
  • 10g de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café d'agar-agar
  • Coulis de framboise maison ou artisanal
  • 3 feuilles de menthe
  • 3 noix de cajou


Dans une casserole, porter à ébullition le lait de coco, le lait, le sucre et l'agar-agar. Laisser bouillonner deux minutes. Retirer du feu, verser dans des verrines, laisser refroidir, mettre du film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant une nuit.

Au moment de servir, ajouter le coulis de framboise, la feuille de menthe et la noix de cajou.




vendredi 1 avril 2016

Risotto à la courge butternut


Une envie de risotto, bien doux, bien tendre et réconfortant. Une envie de chaleur, renforcée par le bel orangé de la courge butternut et la rondeur de l'huile d'olive. Une poignée de ciboulette fraîchement ciselée et quelques tranches de viande des Grisons pour relever le tout. Quelques pistaches ou noisettes concassées s'inviteraient sans peine dans l'assiette. Un délice !


Risotto à la courge butternut
(pour 3 personnes) 
  • 180g de riz à risotto
  • 1 courge butternut
  • 1 échalote 
  • 1 verre de vin blanc
  • 3 cuillères à soupe de parmesan fraîchement râpé
  • Quelques tranches de viande des Grisons ou de jambon fumé
  • Thym, romarin, sel, poivre, huile d'olive, ciboulette


Peler et découper la courge en petits cubes. Faire cuire à la vapeur jusqu'à ce qu'ils soient tendres.

Réaliser le bouillon : remplir une casserole d'eau, y plonger une branche de thym et de romarin. Porter à ébullition et laisser au chaud pendant tout le temps de cuisson du risotto.

Dans une autre casserole, faire revenir doucement dans l'huile d'olive l'échalote coupée finement, ajouter le riz et faire cuire une bonne minute en enrobant bien le riz de matière grasse. Déglacer au vin blanc. Quand celui-ci est complètement absorbé, ajouter une louche de bouillon. Faire cuire à feu moyen en mélangeant fréquemment à l'aide d'une cuillère en bois et en rajoutant du bouillon au fur et à mesure. Compter environ 18 minutes, plus ou moins selon le riz utilisé et vos préférences.

Ecraser en purée les trois quarts de la courge butternut. Saler, poivrer. L'incorporer au riz, bien mélanger, puis ajouter le parmesan râpé. Rectifier l'assaisonnement si besoin. Servir avec la viande des Grisons, le jambon fumé, le reste de courge, saupoudrer de ciboulette fraîchement ciselée et verser un filet d'huile d'olive.

lundi 7 mars 2016

Brick de poireau, fromage de chèvre et magret de canard séché



Memento : Toujours, et plus encore en hiver, jouer sur les couleurs, sur les formes et les consistances pour magnifier les saveurs ; maîtriser harmonie et contrepoints pour enrichir la partition du repas ; soigner les détails comme la coupe des légumes ; et, surtout, s'amuser !
J'aime prendre plaisir à imaginer les associations, à composer l'assiette, y compris pour des repas très simples. Cette recette allie deux ingrédients qui font communément et parfaitement la paire, poireau et fromage de chèvre, leur apporte une enveloppe croquante de feuille de brick, et relève l'ensemble avec du piment d'Espelette et une fine tranche de magret de canard séché. Accompagné de quelques légumes de saison (betterave, céleri-rave, mâche), ce plat ravira les papilles !




Brick de poireau, fromage de chèvre et magret de canard séché
(pour 1 feuilleté ; proportions à multiplier par le nombre de convives)
  • 2 feuilles de brick
  • 1/2 poireau
  • 2 rondelles bûche de fromage de chèvre
  • 2 tranches de magret de canard séché
  • Piment d'Espelette
  • Huile d'olive

Laver et émincer le poireau, faire cuire à la vapeur jusqu'à ce qu'il soit tendre. Réserver.

A l'aide d'un pinceau, badigeonner les feuilles de brick d'huile d'olive et les superposer. Déposer au centre le magret de canard, puis le fromage de chèvre. Ajouter le piment d'Espelette et recouvrir avec le poireau. Plier selon votre envie.

Faire cuire une quinzaine de minutes dans un four préchauffé à 210°C.