dimanche 4 septembre 2011

Gâteau au chocolat fourré pour une texture dense et moelleuse



Sus aux détails biographiques inutiles ! Ici, une simple allusion à un déménagement qui m'a donné l'idée d'une recette et d'une décoration. Jouant sur les clichés propres à la capitale, et probablement influencée par le dernier film - jubilatoire - de Woody Allen, j'ai fabriqué un pochoir pour personnaliser un gâteau au chocolat aux parfums proches de la forêt noire, pour jouer la carte de l'international. Cerise et chocolat noir s'accordent bien sûr très bien dans ce gâteau dense et moelleux, recouvert d'un nappage frais et légèrement croquant qui apporte en contre-point une touche d'amertume fort appréciable. Façonné sur le principe d'une spécialité autrichienne, la Sachertorte, il s'accompagne avec délice d'une pointe de chantilly maison ou, comme ici, de sucre glace finement saupoudré.



Je me suis inspirée d'un livre de recettes autour du monde proposées aux enfants, richement illustré : un plaisir pour les yeux. La cuisine autour du monde d' Angela Wilkes et Fiona Watt.


Le pochoir à imprimer

Gâteau au chocolat fourré
(pour un moule rectangulaire d'environ 30 x 20cm)
  • 6 oeufs
  • 145g de beurre
  • 145g de sucre en poudre
  • 115g de farine
  • 115g de chocolat noir
  • 5 cuillères à soupe de confiture de cerise
Nappage :
  • 150g de chocolat noir
  • 25g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace



Faire préchauffer le four à 160°C (th. 5). Couper le beurre en dès.
Astuce : s'il fait froid, le mettre dans un récipient résistant à la chaleur et l'enfourner pour deux minutes à peine dans le four tout juste allumé. Le beurre sera alors parfait pour être travaillé.
Travailler le beurre en pommade à l'aide d'une cuillère en bois. Ajouter le sucre, mélanger jusqu'à l'obtention d'un appareil bien homogène.

Séparer les blanc des jaunes en réservant les premiers dans deux récipients et les seconds dans un bol. (Il convient de prévoir deux récipients pour les blancs pour pouvoir les monter en neige tour à tour et ainsi éviter qu'ils s'affaissent pendant qu'on les incorpore).
Fouetter les jaunes et les ajouter au mélange précédent.

Faire fondre le chocolat au bain marie et l'incorporer à l'appareil.

Monter en neige le premier récipient des blancs. Les ajouter très précautionneusement à l'aide d'une cuillère en métal. Incorporer la farine tamisée. Battre les blancs restants et les joindre avec tout autant de délicatesse.

Verser dans un moule rectangulaire aux bords hauts beurré et chemisé. Enfourner pour une quarantaine de minutes : bien vérifier la cuisson.

Attendre quelques instants, démouler et laisser tiédir. Couper en deux dans le sens de la hauteur. Répartir la confiture sur la surface d'une des deux parties du gâteau et les rassembler.

Préparer le nappage au chocolat : faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre et la cuillerée de sucre glace. Verser uniformément sur la partie supérieure du gâteau, lisser tout en faisant retomber délicatement sur les parois.
Laisser prendre le nappage quelques heures (il vaut mieux éviter de le passer au réfrigérateur pour garder l'aspect brillant, mais l'aspect mat peut avoir aussi ses qualités).
Déguster tel quel ou décorer en saupoudrant de sucre glace et en jouant avec des pochoirs.

1 commentaire:

Emeline a dit…

Celui-ci a l'air absolument délicieux, comme tout ce que tu as publié sur ton blog ! Et pour ma part, je suis ravie que les "détails biographiques" t'aient amenée à emménager ici ;-)
je t'embrasse !